Photographie du chanteur Stromaé

C’est une chanson qui nous ressemble. Succès mondiaux des musiques populaires francophones

Exposition à venir

Découvrez la première exposition temporaire de la Cité internationale de la langue française, consacrée à la chanson francophone et à sa diffusion à travers le monde et les décennies.

  • Tarif unique : 5 €
    Gratuités habituelles applicables

  • À partir de 7 ans

  • Exposition traduite en anglais
    Casque audio d’accompagnement à la visite - gratuit

Présentation

La Cité internationale de la langue française présente sa première exposition temporaire « C’est une chanson qui nous ressemble, succès mondiaux des musiques populaires francophones ». Un thème inédit qui aborde la diffusion de la langue française par le prisme de la chanson francophone à travers le monde et les décennies, et qui fait la part belle à la scène musicale féminine. 

Cette exposition temporaire est conçue par les équipes du Centre des monuments nationaux avec le commissariat de Bertrand Dicale, journaliste musical spécialiste de la chanson française.
 

C’est une chanson qui nous ressemble/Toi qui m’aimais, moi qui t’aimais…


Peu importe que la vie sépare les amants qui s’aiment, comme dans le texte des Feuilles mortes, écrit par Jacques Prévert pour la musique de Joseph Kosma : les chansons révèlent toujours qui nous sommes, dès lors que nous les partageons. 

Ce n’est jamais par hasard qu’un non francophone aime une chanson en français. Ce qu’il y entend raconte quelque chose de cette langue ‒ celle des académiciens ou celle des amoureux, celle d’une puissance impériale ou celle des barricades, celle de la tour Eiffel ou celle des poètes maudits, celle de la liberté de chacun ou celle de la liberté de tous… 

Sans prétendre raconter dans sa totalité l’histoire de cette forme artistique et de tous ses grands tubes, la Cité internationale de la langue française propose d’explorer une géographie mondiale de la chanson francophone. (Re)découvrez les tubes d'un jour et les mélodies éternelles, les noms immenses et anonymes, les épisodes de légende et les aventures oubliées !

 

Visuel : Stromae, 2021 © Mickaël Ferire / Universal music

Un parcours à 5 temps

Sur près de 400 m² d'exposition, explorez 5 salles aux ambiances et aux caractères très différents et naviguez de surprise en surprise.

Le cabaret : les prestiges d’une culture de l’élégance

La chanson de langue française porte souvent une robe de grand couturier ou un costume blanc immaculé. Elle réveille tout autant les mythologies de la haute couture que celles d’une nation de poètes. Admirez dans cette salle la majesté de Juliette Gréco ou d’Aya Nakamura, le charme irrésistible d’Henri Salvador ou de Georges Moustaki.

La rue : libertés, combats et résistances

Au fil de l'histoire, le français a énergiquement exprimé l’ardeur du peuple : « liberté, égalité, fraternité » ! Quand la France prend la Bastille, renverse les rois et dresse des barricades, les chants du peuple résonnent. Découvrez cet élan à travers La Marseillaise, hymne national, Le Déserteur de Boris Vian ou Le Boudin entonné par la Légion.

Le music-hall : un romantisme unique au monde

On le sait bien, le français est la langue qui dit « je t’aime » et fait rimer « amour » avec « toujours ». Dans ce music-hall s’expriment les grandes valeurs mondialisées de la chanson populaire romantique, de la voix tragique d’Édith Piaf à la colossale puissance de Céline Dion.

Le club : à la pointe de l’actualité pop

La langue française joue aussi un rôle d’avant-garde et d’innovation
dans l’actualité pop, qu'il s'agisse de musique, de stylisme ou d'art de vivre. Ainsi, des artistes francophones pionniers deviennent de vraies icônes comme la majestueuse Françoise Hardy dans les années 1960, ou les Négresses vertes à l’aube des années 1990. Vive le swinging London et le post-punk !

Le dancing : un hédonisme collectif

Du raz-de-marée mondial du zouk de Kassav’ au savoureux scandale de
Je t’aime moi non plus de Serge Gainsbourg et Jane Birkin, des slows de Salvatore Adamo au tourisme parisien revisité par les musiques urbaines, la chanson fait déferler les parlers francophones sur la piste de danse. Laissez-vous entraîner par la puissance de leur rythme !

Une immersion totale

Bénéficiez d’une immersion sonore dans l’exposition grâce à un casque audioguide diffusant des montages sonores des différentes chansons évoquées au sein du parcours de visite. 

Ce casque semi-ouvert vous offre un son proche, de qualité, tout en préservant le lien avec les autres visiteurs et l’environnement. De quoi profiter pleinement de l'exposition !

En images

Écoutez les chroniques radios de l'exposition

Retrouvez sur France Info toutes les chroniques de l’exposition (disponibles quelques jours en avant-première avant le début de l’exposition).

Écouter

Nos partenaires et mécènes

La Sacem, le Centre national de la musique, le Crédit Mutuel et Focal soutiennent l'exposition, ainsi que nos partenaires médias Télérama, le 1, France info et France Télévisions.